Théâtre Danse

Scala

Yoann Bourgeois Les petites heures
21.12.2019

Homme de tous les possibles acrobatiques, Yoann Bourgeois propose avec Scala un spectacle hors norme et affranchi de toute convention. Une table, des chaises, un lit, un grand escalier central mais aussi des ressorts et des trampolines disposés un peu partout : huit acrobates, à la fois comédiens et danseurs, se jettent à corps perdu dans une scénographie tout aussi impressionnante que trompeuse. De la première à la dernière secondes d’un spectacle filant à toute allure, ces marionnettes de leur propre décor tombent et rebondissent sans cesse à la manière d’un domino cascade. La machine, infatigable, est lancée. L’Homme, pris dans les rouages d’un monde qui le dépasse, tente de l’emporter sur son humaine condition. Un spectacle à couper le souffle !

Note importante : le spectacle aura lieu à la Rockhal

Informations

  • Durée : 60'
  • Public : 12+
  • Langues : Sans paroles
  • Lieu : Rockhal
  • Aller plus loin : Site de la compagnie

Distribution

Conception, mise en scène, scénographie
Yoann Bourgeois
Assistante artistique
Yurie Tsugawa
Création lumière
Jérémie Cusenier
Costumes
Sigolène Petey
Création sonore
Antoine Garry
Réalisation des machines
Yves Bouche, Julien Cialdella
Conseil scénographique
Bénédicte Jolys
Direction technique
Albin Chavignon
Avec
Mehdi Baki, Valérie Doucet, Damien Droin, Nicolas Fayol ou Olivier Mathieu, Emilien Janneteau, Florence Peyrard, Lucas Struna
© Géraldine Aresteanu

Mentions

Production
Les Petites Heures – La Scala-Paris
Coproduction
Théâtre de Namur ; Printemps des Comédiens, Montpellier ; La Criée – Théâtre National de Marseille ; CCN2 – Centre chorégraphique national de Grenoble ; Célestins – Théâtre de Lyon ; Le Liberté – Scène nationale de Toulon ; Mars – Mons arts de la scène ; Théâtre National de Nice

Vidéo

Dans la presse

Lëtzebuerger Land

« Scala trouve son originalité dans cette toute puissance de la scénographie, des accessoires et des costumes qui livrent avec simplicité, par l’action du corps en mouvement face à ces « objets », un récit poétique trippant. »