Théâtre

Bigre, Mélo burlesque

Compagnie Le Fils du Grand Reseau
17.12.2019 > 18.12.2019

« Tu ne crois pas qu’il serait temps de briser la glace ? » Trois petites chambres sous les toits. Un homme aux proportions généreuses, un grand maigre et une blonde en mal d’amour sont voisins de palier. L’histoire serait joliment romantique si ces trois-là n’avaient comme particularité de tout rater, absolument tout, mais merveilleusement. Les gags pleuvent, les catastrophes s’enchaînent et le manège de ces petites vies bien réglées s’emballe et provoque l’hilarité. Déflagration comique, Bigre est une fresque citadine qui raconte nos travers, nos mesquineries, nos désillusions et nos espérances. Un spectacle culte, à ne pas rater.

 

Informations

Distribution

Un spectacle de
Pierre Guillois
Texte
Pierre Guillois, Agathe L’Huillier, Olivier Martin-Salvan
Assistant artistique
Robin Causse
Costumes
Axel Aust
Décor
Laura Léonard
Création lumière
Marie-Hélène Pinon, David Carreira
Création sonore
Roland Auffret, Loïc Le Cadre
Avec
Pierre Guillois / Bruno Fleury (en alternance) Agathe L’Huillier / Eleonore Auzou-Connes / Anne Cressent (en alternance) Olivier Martin-Salvan / Jonathan Pinto-Rocha (en alternance)
© Pascal Perennec

Mentions

Production
Compagnie le Fils du Grand Réseau
Coproduction
Le Quartz – Scène nationale de Brest ; Théâtre de L’Union – CDN du Limousin ; Théâtre de la Croix Rousse, Lyon
Soutien
Lilas en scène – Centre d’échange et de création des arts de la scène La Compagnie Le Fils du Grand Réseau est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC de Bretagne

Vidéo

Dans la presse

Le monde

« Dieu sait qu’il est drôle, ce Bigre bourré de gags inventifs. Mais le rire qu’il suscite est d’une qualité particulière : il s’accompagne d’une émotion qui ne s’efface pas. »

Les Échos

« Une farce muette qui va faire du bruit. Les numéros s’enchaînent sans un temps mort avec des pics. On rit, on rit tout le temps, bluffé par la pluie de gags qui se déverse sans discontinuer sur la scène. Le public n’a plus de souffle à la fin, il lui reste juste la force d’applaudir à tout rompre. Bigre, que ce Bigre fait du bien en ces temps difficiles. »

Paris Match

« Moins bavard qu’un film muet, aussi bruyant qu’une perceuse éméchée et plus agité qu’un shaker de barman parkinsonien, ce spectacle burlesque est encore plus drôle qu’une tragédie en tics. Et c’est tout rire… »