Théâtre

Le Banquier anarchiste

Fernando Pessoa Jérôme Varanfrain
25.01.2023 > 29.01.2023

“On m’a dit qu’autrefois vous avez été anarchiste.” Bien loin du décor décrit par Fernando Pessoa dans le récit initial de 1922 – alors que le Portugal traverse une crise économique, politique et morale – Jérôme Varanfrain a choisi l’univers contemporain de la salle de sport, du culte du corps et de la performance pour mettre en scène son « Banquier anarchiste ». C’est donc en plein effort physique et entouré d’haltères que ce dernier, entretenant son endurance autant que son cynisme, va démontrer, face à un collègue mi-amusé, mi-fasciné, ses pensées sur le monde qui l’entoure.
Un discours détonnant et jubilatoire, empli de provocants paradoxes, dénonçant les vices d’une société bourgeoise et libérale (autrement dit : la nôtre) et son attrait pour l’argent, ennemi numéro un de la liberté.

Une discussion avec l’équipe artistique aura lieu après la représentation du jeudi 26/01 !

Informations

  • Durée 70 min.
  • Langue FR
  • Lieu Ariston
  • Plein tarif 20 €
  • Jeunes 9 €

Vidéo

Distribution

D'après le texte Le Banquier anarchiste de Fernando Pessoa, traduit du portugais par Françoise Laye, éd. Christian Bourgeois, 2000 Mise en scène Jérôme Varanfrain Scénographie et costumes Peggy Wurth Assistante à la mise en scène Rita Bento dos Reis Création sonore Jonathan Christoph Avec Ali Esmili, Christophe Garcia, Muhamed Redjepi Images utilisées dans la production Patrick Galbats, Charles Soubry, Andreas Schindler (droits à l’image : Photothèque de la Ville de Luxembourg) Crédit images communication Patrick Galbats & Marco Pavone

Production

Production Escher Theater Soutien Kultur | lx – Arts Council Luxembourg Remerciements Collectif Fairytails

Magazine

Trois questions à Jérôme Varanfrain, metteur en scène du “Banquier anarchiste”

Publié le 10.01.2023

Au Luxembourg, on connait Jérôme Varanfrain en tant que comédien, pour avoir joué dans de nombreux films et productions théâtrales, et comme metteur en scène, signataire de plus d’une dizaine de ...