Théâtre

La plus précieuse des marchandises

Jean-Claude Grumberg Charles Tordjman
22.11.2022 > 23.11.2022

« Rien de tout ceci n’est vrai. » Il était une fois une forêt profonde, dans un pays imaginaire qui pourrait être une région de Pologne, de Russie, et pourquoi pas la Lorraine. Peu importe, la faim y sévit. Chaque jour, un train traverse l’épaisseur du grand bois. Et comme tout arrive dans les contes, voilà qu’une marchandise tombe du train. À l’intérieur : une petite fille…
Fils et petit-fils de déporté·es, Jean-Claude Grumberg, l’un des auteurs français contemporains les plus joués dans le monde, a choisi la métaphore pour évoquer la Shoah, la survie et l’amour. « Je voulais raconter que dans toutes les situations inhumaines, l’humain vit encore, et que la moindre étincelle peut faire repartir quelque chose », déclare-t-il. Dans un décor énigmatique traversé par une structure métallique à la froideur industrielle, l’émotion contenue de deux comédien·nes donne à ce conte – qu’il s’adresse aux jeunes ou aux adultes – une force immense dans une lutte, toujours plus urgente, contre l’oubli.

Informations

  • Durée 65 min.
  • Langue FR
  • Lieu Théâtre
  • Plein tarif Cat. 1 : 20 €
    Cat. 2 : 16 €
  • Jeunes Cat. 1 : 9 €
    Cat. 2 : 8 €
    (5€ pour la séance scolaire)

Vidéo

Distribution

D’après La plus précieuse des marchandises : un conte de Jean-Claude Grumberg, éd. Seuil, 2019 Adaptation et mise en scène Charles Tordjman Collaboration artistique Pauline Masson Scénographie Vincent Tordjman Lumières Christian Pinaud Costumes Cidalia Da Costa Création sonore Vicnet Avec Eugénie Anselin, Philippe Fretun et la participation de Julie Pilod Crédit images Antoine de Saint Phalle

Production

Production Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence Coproduction Théâtre de Liège ; La Criée – Théâtre National de Marseille ; Théâtre National de Nice

Dans la presse

La Terrasse

« Éblouissant comme un phare confondant les ténèbres ! »